-Carte scolaire rentrée 2009 Lettre aux Maires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

logoAPEPAssociation de Promotion de l’Ecole publique de Proximité dans la Vienne

20 rue Font Forêt 86150 Moussac

tél 05 40 42 84 96 fax 09 72 52 66 05

adpepp@gmail.com

 

Moussac, le 8 novembre 2008

Madame, Monsieur le Maire,

Notre association, créée rapidement l’an dernier en réaction aux fermetures de classes et d’écoles sur le département a entraîné une forte mobilisation et compte aujourd’hui plus de 300 membres. Nous sommes désormais organisés et toujours aussi déterminés à défendre l’école publique de proximité. C’est pourquoi nous vous alertons dès maintenant face au danger qui menace nos écoles maternelles et élémentaires.

En ce moment, l’Inspection Académique recueille auprès de vos écoles, les estimations d’effectifs d’élèves pour la rentrée 2009.

Ces estimations permettront d’élaborer une première mouture de la prochaine carte scolaire dès la fin novembre, début décembre.

Pour cette prochaine rentrée, nous savons déjà que le primaire accueillera 13600 enfants supplémentaires par rapport à cette année et que le gouvernement a décidé la suppression de 6500 postes d’enseignants dans les écoles maternelles et élémentaires en France.

Nous vous contactons dès aujourd’hui pour vous alerter et vous inviter à être dès à présent très vigilants sur les décisions que pourrait prendre l’Inspection Académique.

Il nous parait évident que la Vienne sera touchée au même titre que les autres départements: ces suppressions de postes mettront en danger nos enfants, leurs apprentissages, nos communes et par extension la survie même de notre territoire rural.

Trois écoles ont été fermées cette année et nombre de classes ont été supprimées ou n’ont pas été ouvertes malgré des besoins réels pour l’enseignement de nos enfants. Cela induit de lourdes conséquences:

- de longs transports scolaires pour de jeunes enfants (le coût des transports étant supporté par les communes),

- des classes surchargées (mauvaises conditions pour un accompagnement personnalisé des apprentissages et pour la gestion de la violence),

- l’obligation de refuser dans certaines communes la scolarité des enfants de moins de trois ans révolus (la prise en charge du personnel des futurs « jardins d’enfants » sera certainement pour les communes)…

Ce n’est pas avec ce genre de mesures purement budgétaires que le nombre d’enfants en difficulté à l’école va diminuer !!!

Cette année nous disons STOP et souhaitons dès à présent lancer un signal fort aux personnes qui décident de la carte scolaire. Nous sommes tous concernés par cette problématique : les enfants, les parents, les enseignants et bien sûr les élus.

Nous proposons donc que chaque commune demande un rendez-vous auprès de l’Inspection Académique afin de défendre l’Ecole de la République. Cette démarche que vous pouvez initier avec les parents d’élèves de vos écoles, a pour but de montrer que nous sommes tous vigilants et prêts à défendre la qualité de nos écoles et par là même, l’avenir de nos enfants.

En vous souhaitant bonne réception, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur le Maire à l’expression de nos salutations respectueuses.

L’Association pour la Promotion de l’Ecole publique de Proximité dans la Vienne (APEP86)

Laisser un commentaire