DOSSIER ECOLES DE JOUSSE ET PAYROUX

Les parents d’élèves

et élus

du RPI JOUSSE / PAYROUX

 

ECOLE PRIMAIRE

PUBLIQUE

 

Commune

de JOUSSE

 

Préparation du CDEN

 

Année scolaire

2008 / 2009

 

 

Les maires, conseillers municipaux et parents d’élèves des communes de Joussé et Payroux, dont notre R.P.I dépend sont très inquiets quant à l’éventualité de la fermeture d’une classe à l’école de Joussé.

 

Nous avons, certes, un cap difficile à passer d’une année, mais nous ne comprenons pas cette décision qui nous a été annoncée courant mars.

 

L’Inspection Académique raisonne de façon comptable et ne tient en aucun compte des éléments que nous lui avons fourni afin de lui démontrer que nos communes sont en pleine expansion et que la fermeture de cette classe ne pourrait être que catastrophique sur la scolarité de nos enfants.

 

Nous allons vous exposer ci-dessous les différents éléments qui doivent être pris en compte à savoir, en premier lieu un bassin d’emploi qui est en pleine expansion, puis des éléments sur la configuration des bâtiments, ensuite la mise en place du transport scolaire et enfin les répercussions d’une fermeture de classe sur la scolarité des enfants.

 

 

                  Le bassin d’emploi

 

Bien que les effectifs soient en baisse pour la rentrée 2008/2009, les communes de Joussé et de Payroux possèdent un bassin d’emploi en pleine expansion :

 

A Joussé :

- MATFA (fabrique de matelas) : une centaine d’employés

- SAS IRIBARREN (travaux publics)

- SVS (entreprise de maçonnerie qui est passée en 2 ans de 15 employés à 36 et qui installe une centrale béton avec à la clé 26 emplois supplémentaires)

- Literie Belle au Bois Dormant

A Payroux :

- Agrandissement de la maison de retraite en cours

- Agrandissement de la Gandillonnerie (réinsertion sociale et familiale pour personnes dépendantes à l’alcool) : 40 lits supplémentaires et donc création de 20 emplois.

L’école maternelle accueille tous les ans les enfants dont les familles sont prises en charge au centre de la Gandillonnerie.

 

A Joussé, un projet de lotissement est en cours (14 lots)

La première maison est en construction et nous accueillerons 2 enfants qui seront scolarisés au sein du RPI.

D’autre part, des logements locatifs viennent de se libérer et la commune accordera la priorité à l’installation de familles avec des enfants

 

Les entrepreneurs des 2 communes nous ont fait part de leurs inquiétudes quant au recrutement de cadres ou d’employés si l’école de Joussé ne disposait plus que d’une classe.

Il est en effet déjà difficile pour certaines familles de se « trouver loin de tout » sans avoir pour autant l’inquiétude de trouver une école qui dispense une instruction dans des conditions normales.

 

 

La configuration des bâtiments

 

L’école de Joussé dispose actuellement de 2 classes de petite taille.

Comment serait-il possible d’accueillir une classe à 4 niveaux dans des locaux étriqués ?

Il est par ailleurs impossible d’effectuer des travaux afin de transformer les 2 classes en une seule puisque celles-ci sont séparées par les bâtiments de la Mairie.

Mme Clisson, Inspectrice de la circonscription de Montmorrillon évoque le fait de rassembler dans les mêmes locaux la maternelle et primaire. Selon la configuration des bâtiments cela est impossible.

Elle invoque aussi le fait de ne pas vouloir que « ses enseignants » se retrouvent seuls dans leur école. C’est pourtant bien ce qui risquerait de se produire : un enseignant seul face à lui-même avec la difficile tâche d’assurer l’instruction de ses élèves.

 

 

De plus des investissements en informatique ou aménagements divers ont été faits afin d’améliorer les conditions d’enseignement. Aujourd’hui, les efforts réalisés par les 2 communes se réduisent à néant.

 

Si la classe des CP/CE1 de l’école de Joussé venait à fermer :

- les CP seraient scolarisés à l’école maternelle de Payroux, faisant de cette classe 5 niveaux avec 31 élèves.

- Les élèves de CE1 iraient dans la classe de cycle 3, ce qui veut dire 2 cycles différents dans une même classe avec 24 élèves et 4 niveaux.

Les élèves ayant des difficultés pourront-ils progresser dans ces conditions ?

Nous nous demandons alors, comment les enseignants en charge de ces classes pourront assurer au mieux l’instruction de nos enfants.

 

 

Les transports scolaires

 

N ‘oublions pas que nous sommes en milieu rural, que les enfants sont transportés dans des bus de 8 places qui parcourent nos routes. Nos transporteurs devront effectuer des tours supplémentaires obligeant les enfants à se lever plus tôt.

 

En conclusion:

-  nous demandons à ce que cette fermeture soit annulée et qu’il nous soit accordé un sursis afin de nous donner la chance de pouvoir étendre notre RPI dans le but de préserver nos écoles.

Une commune sans école est une commune qui se meurt.

Nous nous insurgeons devant les répercussions dramatiques d’une fermeture de classe.

De nombreux parents sont réfractaires aux classes à plusieurs niveaux et prévoient en cas de fermeture d’enlever leurs enfants afin de les scolariser dans des communes qui disposent de meilleurs conditions d’enseignement.

La conséquence serait à court terme la fermeture de l’école de Joussé avec à la clé des conséquences irréversibles :

- le licenciement d’une partie du personnel communal

- la mort de nos commerces

Ainsi, pour toutes ces raisons et pour la sauvegarde de la qualité d’enseignement dans nos communes rurales, nous parents d’élèves et élus , sollicitons votre soutien et demandons l’annulation de la fermeture d’une classe à l’école de Joussé.

 

Nous oeuvrons pour la « réussite de tous » et nous refusons que nos enfants paient les conséquences d’une politique mathématique et sans humanité.

Laisser un commentaire