Archive pour avril 2008

Réunion du 2 mai, à Nieuil

Mercredi 30 avril 2008

Cette année, dans le département de la Vienne, l’Inspection Académique veut fermer 30 classes dans le premier degré. Pour 3 classes uniques parmi elles, cela correspond à la fermeture de l’école.

 

               Nous sommes sensibles à la défense d’une école de qualité et de proximité qui tienne compte des caractéristiques locales afin de garantir l’égalité d’accès au service public d’éducation sur l’ensemble du territoire.

 

               Afin de débattre et de trouver des solutions à ce problème qui nous concerne tous, nous organisons une réunion le VENDREDI 2 MAI à 20H30 à la salle des fêtes de NIEUIL L’ESPOIR.

 

               Nous vous savons attachés à défendre le développement du secteur rural qu’est le votre, et l’égalité des chances des enfants face à l’enseignement public.

 

               Nous vous invitons donc à vous joindre à nous et à nous apporter votre soutien lors de cette réunion.

Appel du 5 mai

Mercredi 30 avril 2008

appel5maiimage.jpg 

Vous êtes bien sur tous invités

Carole

Dossiers écoles

Dimanche 27 avril 2008

- Dossiers écoles dans dossiers Ecoles doc lavouxlinierslachapellemoulire.doc

- doc dans dossiers Ecoles luchapt.doc

- doc moussac.doc

- doc nieuil.doc

-doc poitierstonylain.doc

- doc rpigizayvernon.doc

- doc St Georges les Bx

- doc rpijousspayroux.doc

-  doc villemort.doc

 

Dossier du RPI Lavoux-Liniers-La Chapelle Moulière

Dimanche 27 avril 2008

 Les parents d’élèves

du RPI

LAVOUX

-

LINIERS

-

LA CHAPELLE MOULIERE

Préparation de la CDEN

Année scolaire 2008 / 2009

Les maires, conseillers municipaux, le conseil général du canton et l’ensemble des parents d’élèves des communes de Lavoux, Liniers et La Chapelle Moulière, dont notre R.P.I. dépend, sont très surpris et inquiets quant à la décision prise pour la fermeture d’une classe à l’école de La Chapelle Moulière.

Nos 3 communes ont fait le choix il y a plusieurs années de concevoir ce regroupement pédagogique afin d’avoir une stabilité dans l’effectif global de la structure ainsi créée et de faire face à l’augmentation croissante de la population de nos communes. Celles-ci sont situées dans un triangle Poitiers – Châtellerault – Chauvigny, attractif pour les populations jeunes et actives qui recherchent la proximité du travail pour un foncier à prix correct.

Actuellement, des constructions sont en cours sur 1 lotissement de 6 lots à Liniers et 1 lotissement de 14 lots à La Chapelle Moulière. D’autres lotissements sont à l’étude sur les 3 communes où il y a également encore des terrains à vendre hors lotissement.

Les trois écoles ont subi des investissements réguliers importants afin d’atteindre des locaux adaptés pour recevoir chacune 3 classes dimensionnées pour 25 enfants maximums par classe comme indiqué effectif maximum il y a une dizaine d’années.

Actuellement l’effectif de notre RPI comporte 207 enfants, dont 5 enfants de moins de 3 ans, soit 202 enfants comptabilisés au sens de l’Inspection Académique. Ces enfants sont répartis sur 9 classes permettant un effectif moyen de 23 enfants par classe sur 2 niveaux maximum.

Depuis plusieurs années, ces effectifs sont stables à 10 enfants près (soit 5%) avec son seuil le plus bas sur l’année en cours et une légère hausse pour la rentrée 2008, qui se poursuivra par une augmentation plus conséquente pour la rentrée 2009. Celle-ci devrait se confirmer au moins dans la stabilité sur les autres années à venir.

Alors comment justifier que la situation qui était considérée comme acceptable depuis plusieurs années nécessite du jour au lendemain la suppression d’un poste et donc la surcharge des effectifs dans les autres classes ?

Cette décision n’aura donc alors comme seule finalité que de diminuer la qualité de l’instruction qui est à ce jour dispensé par les enseignants à nos enfants.

Nous vous rappelons que si cette décision de maintenir la suppression de ce poste était confirmée, cela entraînerait le passage à une moyenne de 26 à 27 enfants par classe avec toutes 2 niveaux, voir peut-être 3 niveaux pour une classe pour la rentrée 2008 et voir 28 élèves de moyenne à la rentrée 2009. Et bien sûr dans des locaux inadaptés pour recevoir de tels effectifs. Même Mme CONTAL, Inspectrice d’Académie en intérim, dans un article de la NR du 6 avril 08 indique qu’un effectif de 25 élèves sur plusieurs niveaux est très difficile pour l’enseignant.

Nous sommes stupéfaits de constater que les personnes de l’Inspection Académique considèrent elles-mêmes que les décisions qu’elles préconisent ne sont pas adaptées au système éducatif pour nos enfants.

Il est donc dommageable que les seules décisions de supprimer des postes se résument à des chiffres et non à des analyses réfléchies de chaque contexte prenant en compte les évolutions futures, les contraintes économiques, la notion de distance et de temps de transport, les surcharges sur plusieurs niveaux, les structures des écoles inadaptées …


De plus nous sommes forts de constater que l’effectif moyen de notre regroupement dans sa configuration actuelle avec 9 classes se situe dans la moyenne départementale et nationale, alors pourquoi vouloir modifier sa stabilité et la qualité apportée dans l’instruction de nos enfants dans le seul but de faire parler des chiffres ?

Nous tenons à vous rappeler également que si le choix du RPI n’avait pas été fait, ce ne serait pas aujourd’hui 9 postes au total que nous défendrions mais 11 postes.

Est-ce que les élèves ayant des difficultés pourront progresser dans ces conditions ?

Pour que l’enseignant puisse leur accorder du temps, il faudra faire l’impasse sur certaines matières comme le sport, l’art plastique … matières que nous considérons comme importantes et qui sont d’ailleurs renforcées dans le nouveau dispositif !!!!

Nous nous demandons alors, comment les enseignants en charge de ces classes pourront assurer au mieux l’instruction de nos enfants.

Ainsi, pour toutes ces raisons et pour la sauvegarde de la qualité de l’enseignement dans nos communes rurales, nous, parents d’élèves et élus, sollicitons votre soutien et souhaitons l’annulation de la fermeture d’une classe à l’école de La Chapelle Moulière et nous vous demandons de manière générale de reprendre la carte scolaire de la Vienne afin de l’adapter à la réalité de nos structures et de notre mode de vie.

Représentants CDEN du Conseil Général – 2008

Dimanche 27 avril 2008

Représentants CDEN du Conseil Général - 2008 dans Documents

 

 

Représentant du Conseil Général au Conseil Départemental de l’Education Nationale

 

Avril 2008.

Conseil Général, Hôtel du Département, BP 319 – 86008 – POITIERS CEDEX

 

Titulaires :

Henri COLIN                  adresse personnelle : La Tranchée – 86140- LENCLOITRE

adresse mail : hcolin@lcg86.fr

 

Yves GARGOUIL           adresse personnelle : Chantegrolle – 86250- CHARROUX    

 adresse mail : ygargouil@lcg86.fr

 

Jacques BOULAS           adresse personnelle :  - 86230- SAINT GERVAIS Les Trois Clochers

                                         adresse mail : jboulas@lcg86.fr

 

Jean Claude CUBAUD   adresse personnelle : 4, Av Jean Augny – 86150- L’ISLE JOURDAIN

                                         adresse mail : jccubaud@lcg86.fr

 

Sandrine MARTIN         adresse personnelle : CG 86  - 86008- POITIERS CEDEX

                                         adresse mail : smartin@lcg86.fr

 

Suppléant(e)s :

Dominique REANT         adresse personnelle : 1, Rue des Deniers – 86120- Les TROIS MOUTIERS

                                         adresse mail : dreant@lcg86.fr

 

Maurice MONANGE     adresse personnelle : 126, Faubourg de la Cueille – 86000- POITIERS

 adresse mail : mmonange@lcg86.fr

 

Michel BROUARD        adresse personnelle :  Bel Air – 86310- SAINT SAVIN

                                         adresse mail : mbrouard@lcg86.fr

 

Martine GABOREAU    adresse personnelle : 54, Rue des Hêtres – 86000- POITIERS

                                         adresse mail : martin14@lcg86.fr

 

………………….            adresse personnelle : …………………  

                                         adresse mail :   …..@lcg86.fr

Composition CDEN 2007

Dimanche 27 avril 2008

Transmis par le SNUipp :

Composition du CDEN

 

1er collège : représentants des collectivités locales

 

au titre du Conseil Général :    5 titulaires, (il y avait Bertaud, Burlot -qui a envoyé un message de soutien  à  Marie-Line Bon- , Colin, Jarry, Monange)  5 suppléants

 

au titre de l’Association Départementale des Maires:    4 titulaires (il y avait Baudiffier, Boutet, De Samie, Girard) , 4 suppléants

 

au titre du Conseil Régional :    1 titulaire   (Macaire), 1 suppléant (Daban)

 

2 ème collège : représentants des personnels désignés par les organisations syndicales

au titre de la FSU (c’est nous : représentants des personnels) 7 titulaires, 7 suppléants

 

au titre de l’UNSA éducation : 2 titulaires, 2 suppléants

 

au titre du SGPEN-CGT: 1 titulaire, 1 suppléant

 

3 ème collège : représentants des usagers

 

au titre des représentants des parents d’élèves

 

* FCPE      6 titulaires, 6 suppléants

* PEEP   1titulaire, 1 suppléant

 

 

*au titre des représentants des associations complémentaires      :   1 titulaire, 1 suppléant

 

au titre des personnels qualifiés

 

désigné par le Préfet : 1 titulaire, 1 suppléant

désigné par le Président du Conseil Général : 1 titulaire, 1 suppléant

 

 

Siège également à titre consultatif, un DDEN.

 

Le CDEN est présidé par le Préfet entouré des représentants de l’Inspection Académique et du Président du Conseil Général de la VIenne.

Commune de Vernon

Samedi 26 avril 2008

Commune de Vernon

 

Ecole de GIZAY-VERNON

 

RPI depuis septembre 2006

 

 

 

         La commune de Vernon est en pleine extension, des lotissements sont en cours de construction, ce qui entraînera dans un avenir proche un effectif d’élèves conséquent.

 

         Les entreprises de la commune embauchent de plus en plus. Ces familles ont des enfants et une fermeture de classe entraînerait un départ de ces dernières.

 

         L’effectif de l’année prochaine est de 134 élèves : 5 classes seraient trop juste pour accueillir ces enfants et cela entraînerait par conséquent une mauvaise qualité de l’enseignement.

Rassemblement à l’IA lundi 28 avril, 15h

Vendredi 25 avril 2008

L’ECOLE DE PROXIMITE EN DANGER

 

Chaque année dans la Vienne, l’Inspection Académique décide de la fermeture de nombreuses écoles rurales et de nombreuses classes sur le département.

Au-delà de l’école, c’est le service public en milieu rural qui est menacé.

 

Cette année ce sont 30 classes fermées dont 3 fermetures d’école. Ce sont des postes supprimés au collège (30 enfants par classe au lieu de 26)…

Cette année, ce sont 11200 postes supprimés. L’année prochaine, il y en aura 19000…

L’année prochaine, ce sera combien de fermetures ? Combien d’écoles fermées ?

La vôtre ?

 

Continuons à nous mobiliser !

 

Soyons nombreux pour revendiquer

Une école de proximité, de qualité

qui ne soit pas menacée chaque année

par des décisions purement administratives et économiques !

 

RASSEMBLEMENT LE 28 AVRIL, 15h

A L’INSPECTION ACADEMIQUE

 

POUR QUE L’ECOLE VIVE

 

POUR QUE NOS VILLAGES ET NOS QUARTIERS VIVENT

 

Nous demandons :

Ø      le maintien d’une école rurale de proximité, de qualité, qui ne soit pas menacée chaque année par des décisions purement administratives et économiques !

Ø      que l’égalité d’accès au service public d’éducation soit garantie sur l’ensemble du territoire national

Ø      que les données prises en compte dans la confection de la carte scolaire soient clairement définies et identiques pour toutes les communes, en comptant  tous les enfants inscrits sans exception et sans discrimination d’âge, sur la commune (et non sur le canton)

Ø      que les fermetures décidées lors du CTP du 3 avril soient annulées

Ø      que les postes d’enseignants restitués soient inscrits au mouvement des enseignants afin que ceux-ci puissent postuler sur ces postes dès maintenant.

Ø      qu’un groupe d’informations, de réflexions et de propositions large s’ouvre dès aujourd’hui dans notre département, par arrondissement, sur la question de l’école rurale et de son organisation, avec les financeurs, les usagers, l’administration, les représentants des personnels, les associations de Réseaux d’Ecoles Rurales et tous ceux qui le souhaiteront

 

Vous pouvez télécharger le tract ici :  Rassemblement à l'IA lundi 28 avril, 15h dans Actions pdf Tract d’appel au rassemblement du 28 avril

Réunion du 24 avril

Vendredi 25 avril 2008

La réunion s’est tenu à Vernon. Merci pour l’accueil !

 

 

Beaucoup d’actions menées depuis le début de la semaine :

- presque toutes les écoles menacées ont été contacté pour leur proposer de joindre leur dossier et leur actions à celle de la coordination.

- le blocage des écoles continue y compris des écoles non concernées, c’est bien accueilli, certaines APE vont même occuper leur école en soutien

- l’envoie de mail/fax est efficace, de nombreux retours d’irritation : ça fait monter la pression

- les élus de la communauté de communes de Charroux ont été interpelé

- JM Clément élu député, en visite à Joussé, propose que toutes les écoles soient bloquées mardi

- une prise de contact est en cours avec Lionel Paillardin (école et territoir) pour avoir des infos sur une procédure en tribunal administratif

- contacts ont été pris avec lycéens et étudiants

- de nombreux articles sont parus dans la presse

- la FCPE et le SNUipp nous inviteront pour une réunion de préparation de la CDEN

- de nombreux messages et témoignages de soutien (FCPE, syndicats, l’USEP, personnel du rectorat…)

- la pétition est très signée (il faudra faire un point)

 

Dominique et Laurent du SNUipp nous apportent des informations concernant la carte scolaire, les CAPD, la CDEN...:

- en décembre, les directeurs d’écoles font des prévisions d’effectif pour la rentrée suivante

- le recteur analyse les besoins par département

- le ministère fait le budget et décide du nombre de postes au niveau national

- répartition par académie : en janvier, le recteur connait le nombre de postes (6 postes en plus cette année pour 370 élèves en plus, depuis 6 ou 7 ans c’est la même chose)

- l’IA demande aux IEN (inspecteurs de circonscription) de proposer des ouvertes/fermetures

- en mars : CTP (comité technique paritaire composé pour moitié par l’administration et pour moitié par les représentants du personnel, avec une voix double pour l’IA)

- sont signifiées les mesures de carte scolaire

- normalement l’IEN doit signifier aux élus la fermeture d’une classe car cela doit faire l’objet d’une délibération au conseil municipal

- CDEN réunit par an élus, syndicats, administration, préfet et DDEN

 

Et maintenant :- le président du conseil général a pris position sur la gestion comptable des ouvertures et fermetures de classes et d’écoles

- les élus, les parents, la coordination doivent interpeler le conseil général, les groupes politiques du conseil général sur ce qui se passe afin que les conseillés généraux mandatés pour le CDEN défendent une position commune lors de la CDEN

- le rectorat est un centre décisionnel et politique auquel il faut s’adresser, c’est le lien régional du ministère

- il faut s’adresser à la préfecture pour demander la finalisation du schéma territorial

- nous continuons les occupations de nos écoles et des écoles alentours comme nous avons commencé.

- les liens sont envisagés avec les autres départements de l’académie en vue d’une action commune

- on continue d’interpeler les parents, les enseignants, les élus, qu’ils se joignent au mouvement

- alimenter le blog de la coordination au fur et à mesure des actions et des nouvelles

 

Calendrier :

- v 25/04 : 10h rdv avec IA

- v 25/04 : 11h rdv avec IA

- s 26/04 : 9h congrés DDEN à Jaunay-Clan

- s 26/04 : 14h participation au congrés de la FCPE au collège de Chauvigny

- l 28/04 : rassemblement de démarrage de semaine 15h IA (amener du matériel de sport, musique…pour faire du bruit, fusées à eau)

- m 29/04 : écoles bloquées toute la journée

- m 30/04 : réunions syndicales enseignantes

- m 30/04 : réunion de la communauté de communes du Montmorillonnais : question de la carte scolaire

- v 2/05 : réunion de la coordination 20h Nieul l’Espoir (sous réserve de confirmation de la disponibilité de la salle des fêtes) - l 5/05 : réunion de la coordination 20h30 salle des fêtes de l’Isle Jourdain

- v 9/05 : M. Gargouil, conseillé général siégeant au CDEN, en visite à Joussé

- m 13/05 : CDEN : préfecture, conseil général

- j 15/05 : grève enseignante 

- v 16/05 : séance publique du conseil général

- d 18/05 : manifestation nationale à l’appel de la FSU à Paris sur les problèmes de la maternelle à l’université

 

Et bien sûr toujours, les occupations, les liens avec les autres écoles, l’envoi de fax et de mails

 

Prochaine réunion de la coordination :

 

Vendredi 2 mai Nieul l’Espoir 20h

(sous réserve de confirmation de la disponibilité de la salle des fêtes)

DOSSIER VILLEMORT

Jeudi 24 avril 2008

L’ECOLE DE VILLEMORT

EN QUELQUES MOTS

 

 

Comme l’écrivait dans son bulletin de campagne notre Conseiller Général, M. BROUARD, « Une école plus qu’essentielle à la vie du village ! ». Cette phrase date de 3 mois et appartiendrait déjà au passé…

 

L’école est composée de deux salles de classe qui furent entièrement rénovées après la tornade de novembre 1997. Après ce sinistre, M. l’Inspecteur d’Académie en place a soutenu la reconstruction de cette école. Ceci démontre bien alors, qu’il y avait une volonté de garder cette école. Depuis cet évènement, la municipalité a réalisé d’importants travaux d’amélioration :

o isolation, chauffage, insonorisation et peinture de la cantine pour le confort des élèves et de leur cantinière en 2002, pour un montant de 11 296 €

o remplacement des radiateurs obsolètes par des radiateurs radiants qui offrent une meilleure qualité de chauffage dans les deux classes, en 2002 (1 847 €)

o réfection de la cour d’école (avec enrobé à chaud en 2003) : total : 12 267 €

o achat de jeux de plein air en 2004 pour 197 €

o toilettes entièrement refaites et pose de faïence sur toute la surface en 2006 pour la somme de 8 038 €

 

L’organisation actuelle respecte une répartition des élèves par cycle, au profit d’une bonne progression dans les apprentissages. De plus l’effectif raisonnable de la classe permet de gérér au mieux l’hétérogénéité de nos élèves et permet une vraie différenciation.

 

Bien que les écoles (Haims, Béthines et Villemort) soient dispersées, les collègues travaillent régulièrement ensemble et assurent une progression dans les apprentissages. Bien sûr, l’école participe régulièrement à divers projets départementaux, et la classe est dotée des nouveaux moyens de communication.

 

On note une bonne stabilité des enseignants, ce qui prouve de bonnes relations avec les parents d’élèves et avec la commune.

 

Devant l’incertitude qui plane sur la prochaine rentrée, certaines familles ont manifesté leur désir de scolariser leurs enfants ailleurs. Le même mouvement s’est ressenti sur de nouvelles familles potentielles.

 

Même si Villemort n’est pas localisée dans un bassin d’emploi, on remarque une installation de jeunes familles sur nos 3 communes. Ceci permet de maintenir (6 enfants partiront en 6ème, 5 entreront en 1ère section de maternelle à la rentrée 2008), voire augmenter l’effectif pour les prochaines rentrées. Concrètement, si les cours devaient se répartir sur deux classes, la classe de maternelle comprendrait:

 

Petite section

5

Moyenne section (9 actuellement en petite section +1 inscription) 10
Grande section

5

Cours Préparatoire

7

Devant cette organisation de classe, (27 élèves pour 4 niveaux) les parents pourraient préférer scolariser leurs enfants à l’extérieur du SIVOS.

La classe de Béthines comprendrait 19 élèves avec 4 niveaux. D’une manière ou l’autre, il n’est pas possible de réaliser 2 classes homogènes au niveau effectif.

Aussi, ne pourrions nous pas bénéficier d’un sursis de 1 ou 2 ans pour suivre l’évolution démographique dans notre campagne afin de ne pas supprimer une classe de manière hative.

D’un point de vue plus général, la suppression de l’école de Villemort, s’inscrit dans un mouvement d’anéantissement des petites écoles rurales. Nos petits villages seront alors totalement dévitalisés. Après la fermeture de commerces et services publiques, seule l’école reste le pilier central de la vie d’une commune.

 

123